Matériaux composites à matrice thermoplastique

Aujourd’hui, le secteur aéronautique utilise les matériaux composites pour leur grande légèreté et leurs fortes caractéristiques mécaniques. De plus, les matériaux composites thermoplastiques présentent des atouts clefs par rapport aux composites à matrice thermodurcissable, tels que la capacité d’intégration (soudage), les caractéristiques techniques (tenue au feu, propriétés physicochimiques, stockage…) ainsi qu’une aptitude à pouvoir être fonctionnalisés et recyclés, donc réutilisables, ce qui les rend très attractifs auprès des acteurs de l’industrie.

Aujourd’hui, la filière des composites thermoplastiques s’est structurée et a mis en place un groupe de travail au sein du GIFAS1. Ce groupe de travail est composé de près de 60 entreprises françaises. Outre des grands donneurs d’ordres et des fournisseurs de rang 1 et 2, les PME y représentent près de 50% de l’ensemble des acteurs.

La filière s’appuie également sur les instituts de recherche technologique (IRT Jules Verne, IRT Saint Exupéry et IRT M2P)

Ainsi que sur des centres techniques (comme le Technocentre Airbus, à Nantes). L’IRT Jules Verne coordonne, avec le GIFAS, le programme national sur les composites thermoplastiques pour l’aéronautique ainsi que l’engagement des trois IRT, qui, ensemble, couvrent l’ensemble des domaines suivants : matériaux haute performance, procédés de préformage et de formage, procédés d’assemblage, îlots et lignes de production automatisés.

L’enjeu de ce programme et du groupe de travail est de développer la filière française et lui permettre de prendre une part importante de ce marché à fort potentiel de croissance en France et à l’étranger. Il s’agira ainsi, pour les industriels, d’innover, de maintenir leur avance technologique et de préparer l’avion de demain.

7 caractéristiques communes et des valeurs partagées

  • Ces sont des instituts thématiques pluridisciplinaires rassemblant les compétences de l’industrie et de la recherche publique.
  • Ils se placent dans une logique de co-investissement public-privé et de recherche multi-partenariale appliquée.
  • Leur finalité́ première est le développement industriel et/ou de services. Ils couvrent l’ensemble du processus d’innovation, depuis l’idée jusqu’à la démonstration et le prototypage industriel.
  • Ils pilotent des programmes de recherche couplés à des plateformes technologiques.
  • Ils ont pour objectif la valorisation économique de leurs travaux.

Enfin, ils veillent à faire rayonner l’excellence de leurs travaux au meilleur niveau international.